Vidéos

«Et soudain, j’ai chuté de mon cheval.»

Ecoutez l’histoire de Jolien Helbling, 14 ans.

«Et soudain, une voiture m’a coupé la route.»

Ecoutez l’histoire de Claudia Sonderer, 46 ans.

«Et soudain, une branche s’est abattue sur ma tête.»

Ecoutez l’histoire de Walter Koller, 48 ans.

«Et soudain, je suis tombé du vélo la tête la première.»

Ecoutez l’histoire de Matteo Pio-Loco, 18 ans, à Majorque.

«Et soudain, mon cœur a cessé de battre.»

Ecoutez l’histoire de Felix Dingetschweiler, 68 ans.

«Et soudain, un skieur m’a percuté.»

Ecoutez l’histoire de Sven Löffel, 39 ans.

«Et soudain, j’ai perdu le contrôle.»

Ecoutez l’histoire de Michael Ostertag, 15 ans.

«Et soudain, j’ai glissé dans la baignoire.»

Ecoutez l’histoire de Monika Flückiger, 49 ans, au Bangladesh.

«Et soudain, je me suis écroulée de douleur.»

Ecoutez l’histoire de Cindy Essl, 35 ans.

Mon sauvetage Rega

Jolien

Quand 700 kg vous écrasent la poitrine.

L’histoire de Jolien Helbling, 14 ans.

C’était un cours d’équitation comme les autres – jusqu’à ce que Jolien Helbling se retrouve brutalement au sol. L’entraînement touche à sa fin, la jeune cavalière est épuisée. Lorsque sa monture passe du trot au galop, c’en est trop pour elle. Désarçonnée, elle chute et ne peut éviter les sabots de l’animal : 700 kg sur la cage thoracique. Si la jeune fille de 14 ans peut aujourd’hui à nouveau s’adonner à sa passion du cheval à haut niveau, elle le doit à son plastron – et à la Rega, qui l’a rapidement transportée jusqu’à l’Hôpital de l’enfance de Zurich.

Pour les patients, une opération de sauvetage ou de rapatriement n’est bien souvent que le premier pas vers la guérison. Car après un tel accident, il n’est pas donné à tout le monde de se remettre en selle aussi vite que Jolien Helbling.

Aussi le service social et d’assistance de la Rega s’engage-t-il activement dans le suivi des patients concernés et de leurs proches.

Sans le soutien de nos donatrices et donateurs, il nous serait impossible d’apporter une assistance médicale rapide à des patients en détresse comme Jolien Helbling. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse secourir avec professionnalisme et efficacité les personnes accidentées. Merci infiniment de votre soutien !

Claudia

Quand une journée de rêve vire au cauchemar.

L’histoire de Claudia Sonderer, 46 ans.

Par une magnifique journée d’été, Claudia Sonderer enfourche sa moto et part faire un tour avec sa fille de 15 ans lorsque soudain, un automobiliste leur coupe la route. Motocycliste chevronnée, elle réagit sans tarder et évite ainsi la collision. Mais voilà que l’automobiliste freine brusquement. Malgré toute sa concentration, Claudia Sonderer est prise de court. En essayant de freiner, elle chute et percute violemment le guidon au niveau du ventre. Une ambulance la conduit à l’hôpital le plus proche, où l’IRM révèle un tableau clinique préoccupant. Victime de graves hémorragies internes, la blessée est rapidement transportée par la Rega jusqu’à l’Hôpital universitaire de Zurich.

La Rega est alertée plus de 800 fois par an suite à des accidents de la route. La plupart du temps, des secours sont déjà sur les lieux, et ce sont eux qui décident, en fonction de la situation, de solliciter ou non une assistance médicale par les airs.

Pour pouvoir voler au secours des patients en détresse, nous sommes tributaires de la générosité de nos donatrices et donateurs. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse intervenir rapidement et professionnellement en cas d’urgence médicale. Merci infiniment de votre soutien !

Walter

Quand la vie ne tient qu’à un fil.

L’histoire de Walter Koller, 48 ans.

Les arbres avaient déjà été abattus, Walter Koller n’avait plus qu’à les débiter. Soudain, une branche épaisse se détache d’un arbre environnant, vient percuter le garde forestier appenzellois à la tête et le projette à quatre mètres de là. Walter Koller est retrouvé inconscient, un filet de sang s’écoulant de ses oreilles. Alertée sur-le-champ, la Rega hélitreuille le blessé avec un maximum de précautions et le transporte jusqu’au centre hospitalier le plus proche.

Chaque année en Suisse, de nombreux accidents – parfois mortels – surviennent lors de travaux de bûcheronnage. D’après la Suva, la plupart des victimes recensées dernièrement sont des personnes sans formation forestière professionnelle.

Pour pouvoir apporter une assistance médicale vitale à des patients comme Walter Koller, nous sommes tributaires de la générosité de nos donatrices et donateurs. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse secourir avec professionnalisme et efficacité les personnes accidentées. Merci infiniment de votre soutien !

Matteo

Quand votre unique souhait est de rentrer chez vous.

L’histoire de Matteo Pio-Loco, 18 ans, à Majorque.

Epuisé suite à son entraînement, il évoluait encore pourtant à plein régime. Matteo Pio-Loco, un jeune triathlète de talent, suivait un camp de formation à Majorque, lorsque son vélo a touché la roue arrière de l’un de ses collègues dans une pente descendante ; Matteo est ainsi tombé la tête la première. Souffrant de graves blessures, il a été transporté vers un hôpital de Majorque puis, suite à deux journées difficiles, a été rapatrié dans l’un de nos avions-ambulance.

Comme pour Matteo Pio-Loco, la Rega transporte annuellement quelque 1100 patients du monde entier vers la Suisse. Tous les kilomètres parcourus cumulés, nos trois avions-ambulance feraient chaque année 65 fois le tour de la Terre. Jour après jour ce sont deux avions-ambulance en moyenne qui se mettent en route, et, presque chaque jour, la Rega rapatrie en Suisse des patients à bord d’un avion de ligne.

Cette assistance médicale, comme celle organisée pour Matteo Pio-Loco, est uniquement rendue possible grâce au soutien de nos donatrices et donateurs. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse rapatrier de manière rapide et professionnelle des personnes accidentées à l’étranger. Merci infiniment de votre soutien !

Felix Dingetschweiler

Quand le cœur manque d’oxygène.

L’histoire de Felix Dingetschweiler, 68 ans.

Ce devait être une belle promenade dans le Braunwald; elle s’est pourtant terminée par une mission de la Rega. Par chance, Felix Dingetschweiler se trouvait juste en face de la maison d’une infirmière, lorsque tout est devenu noir. Son aide providentielle n’a pas hésité et a de suite alerté la Rega. L’hélicoptère a atterri quelques minutes plus tard auprès du randonneur et s’est envolé avec lui vers l’hôpital approprié le plus proche. Le retraité le sait: sans cette assistance aérienne d’urgence, il n’aurait pas survécu.

En Suisse, la crise cardiaque chez les personnes de plus de 40 ans est la première cause de décès. Elle est souvent précédée de signes avant-coureurs. Toutefois, dans le cas de Felix Dingetschweiler, il s’est agi d’un « infarctus silencieux ». Cela signifie que l’infarctus du myocarde s’est produit de façon surprenante et sans symptôme avant-coureurs.

Dans de tels cas, une assistance médicale rapide et spécialisée est cruciale. Grâce à son dense réseau de bases hélicoptères, la Rega peut être rapidement sur place et transporter ces malades aigus vers un centre médical approprié.

L’aide apportée à des patients comme Felix Dingetschweiler est rendue possible uniquement grâce au soutien de nos donatrices et donateurs. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse venir en aide à des personnes gravement malades de manière rapide et professionnelle. Merci infiniment de votre soutien !

Bild Sven Löffel

Quand la course se termine à l’hôpital.

L’histoire de Sven Löffel, 39 ans.

Que ce soit un accident de luge ou sur les pistes – les accidents de sports d’hiver comptent parmi les causes les plus fréquentes pour lesquelles un hélicoptère Rega est alerté. Ce fut le cas pour Sven Löffel, entré en collision avec un autre skieur lors d’une compétition en formation. Grièvement blessé, il a été transporté à l’hôpital.

En cas de blessures, le corps est sensible au froid; une hypothermie peut avoir de graves conséquences et peut conduire jusqu’à la mort. Une assistance médicale aérienne rapide et professionnelle est alors cruciale. Le soutien financier de nos donatrices et donateurs nous permet de la maintenir 24 heures sur 24. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse venir aux personnes en détresse. Merci infiniment de votre soutien !

Bild Michael Ostertag

Quand l’urgence survient sans prévenir.

L’histoire de Michael Ostertag, 15 ans.

Cela devait être une belle descente en kart tout-terrain sur la pente d’une colline. Mais soudain, Michael Ostertag a perdu le contrôle du kart. Quelques secondes plus tard, c’est l’accident. L’adolescent est grièvement blessé suite à une collision avec un poteau de sécurité. Ce fut une chance que la Rega ait pu arriver rapidement sur les lieux et emmener Michael à l’hôpital approprié le plus proche.

Année après année, la Rega apporte à d’innombrables enfants et adolescents une assistance médicale aérienne rapide. Les mineurs sont, jusqu’à 18 ans révolus, intégrés dans l’affiliation famille, quelque soit le nombre d’enfants ou la situation matrimoniale des parents; ils sont également intégrés dans l’affiliation famille monoparentale le cas échéant.

Bild Monika Flückiger

Quand un avion de ligne se mue en avion-ambulance.

L’histoire de Monika Flückiger, 49 ans, au Bangladesh.

Un bref passage sous la douche et au lit. C’était le programme de la photographe Monika Flückiger. Suite à un vol fatiguant jusqu’à Dhaka – la capitale du Bangladesh – et l’atterrissage, elle arrive tard dans la soirée à l’hôtel. Mais la vie en a voulu autrement. Après une mauvaise chute dans la salle de bain, Monika Flückiger fait appel aux secours avec difficulté. Lorsqu’elle prend finalement place dans une chambre d’hôpital, le médecin pose un diagnostic doublement désagréable : elle a une fracture du fémur et doit être opérée immédiatement. Grâce à l’aide de la Rega, Monika Flückiger est sûre d’être dans un bon hôpital, dont les médecins sont en mesure d’effectuer une intervention requérant un haut niveau professionnel. Une semaine après l’opération, une infirmière en soins intensifs de la Rega a rejoint Dhaka et a accompagné la patiente sur un vol de ligne pour Zurich, où une ambulance l’a ramenée à la maison.

Comme pour Monika Flückiger, la Rega accompagne sur des vols de ligne chaque année plus de 300 patients du monde entier vers la Suisse. Jour après jour ce sont en moyenne deux de nos trois avions-ambulance qui se mettent en route.

Cette assistance médicale, comme celle organisée pour Monika Flückiger, est uniquement rendue possible grâce au soutien de nos donatrices et donateurs. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse rapatrier de manière rapide et professionnelle des personnes accidentées et malades à l’étranger. Merci infiniment de votre soutien !

Bild Cindy Essl,

Quand chaque seconde compte.

L’histoire de Cindy Essl, 35 ans.

La douleur était terrible, et ils sont venus du ciel. Après un accident de snowboard lors duquel elle s’est cassé l’épaule, Cindy Essl suivait une rééducation chez le physiothérapeute, quand elle s’est soudainement écroulée. Un nerf a-t- il été touché ? L’épaule s’est-elle brisée à nouveau ? Le physiothérapeute expérimenté a vite compris que quelque chose de plus grave se passait. Il conduit immédiatement la patiente chez son médecin traitant. En raison de la pression artérielle et des antécédents familiaux, ce dernier pose le diagnostic : dissection aortique, une déchirure à l’intérieur de la paroi de l’aorte (artère principale). Une ambulance amène tout de suite Cindy Essl à l’hôpital le plus proche, où un ultrason confirme le sérieux soupçon. Dès lors, chaque seconde compte. Rapidement engagée, la Rega a transféré la patiente en quelques minutes vers un centre cardiaque spécialisé où elle est opérée durant plusieurs heures avec succès. « Sur le moment, je n’étais pas consciente de la gravité de la situation. Avec le recul, je réalise que j’ai vraiment eu beaucoup de chance » raconte Cindy Essl aujourd’hui.

Comme pour Cindy Essl, la Rega organise chaque année près de 2800 interventions dites secondaires, pour lesquelles elle transfère les patients d’un hôpital vers un centre spécialisé. Le plus souvent pour des cas de maladie aiguës mais aussi pour des accidents de travail, de la route ou de sport.

Seul le soutien financier de nos donatrices et donateurs permet cette assistance médicale vitale. Vous aussi, rejoignez cette communauté et contribuez à ce que la Rega puisse secourir avec professionnalisme et efficacité les personnes accidentées ou gravement malades. Merci infiniment de votre soutien !

Teaser

«Et soudain, j’ai chuté de mon cheval.»

Bild Jolien Geschichte

«Et soudain, une voiture m’a coupé la route.»

Bild Claudia Geschichte

«Et soudain, une branche s’est abattue sur ma tête.»

Bild Claudia Geschichte

«Et soudain, je suis tombé du vélo la tête la première.»

Bild Matteo Geschichte

«Et soudain, mon cœur a cessé de battre.»

Bild Felix Geschichte

«Et soudain, un skieur m’a percuté.»

Bild Sven Geschichte

«Et soudain, j’ai perdu le contrôle.»

Bild Michael Geschichte

«Et soudain, j’ai glissé dans la baignoire.»

Bild Monika Geschichte

«Et soudain, je me suis écroulée de douleur.»

Bild Cindy Geschichte

Informations sur la campagne

Notre aide commence par votre solidarité.

Où que ce soit et en tous temps: la Rega apporte une assistance médicale d’urgence sur le lieu d’intervention. Pour vous également. Chaque année, la Rega vient en aide à quelque 8700 patients avec ses hélicoptères de sauvetage et rapatrie plus de 1100 patients de l’étranger en Suisse.

Mais qui assume les frais des équipages et de la flotte médicalisée, disponibles jour et nuit en cas d’urgence? Ce ne sont ni la Confédération ni les Cantons, mais les donatrices et les donateurs, grâce à leurs contributions, qui renforcent la capacité de la Rega à intervenir médicalement d’urgence. Ils contribuent ainsi également à ce que nous puissions sauver chaque année d’innombrables vies. Le cas échéant, la vôtre également. Merci infiniment de votre soutien.